Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Jardin de la maison des soeurs de la Divine Providence à Créhen

Le jardin du calvaire

Bien accueilli à la maison du Sacré-Cœur à Créhen, la santé du père Célestin, convalescent, évolue favorablement. Il nous livre ici ses méditations et ses sentiments.

Le jardin du calvaire

Situé entre la rue du Moulin et la rue de Saint-Gilles, dans la commune de Gouarec, ce jardin abrite un calvaire et la maison du chapelain. Le calvaire fut érigé le 16 juillet 1925 : cette date rappelle le centenaire de l’arrivée des sœurs Augustines de la Miséricorde de Jésus à Gouarec.

La cérémonie de bénédiction dudit calvaire, présidée par Mgr Serrand, évêque de Saint-Brieuc, s’était déroulée devant une foule nombreuse. Les religieuses, pour la première fois depuis 1825, étaient autorisées à sortir en procession, le voile baissé sur le haut du visage.

Sur le calvaire on aperçoit, sur la partie supérieure, à côté du Christ, la sainte Vierge Marie et saint Jean Apôtre, et sur la partie inférieure, saint Augustin et sainte Thérèse d’Avila.

Depuis 1925, chez les Augustines, s’est installée la tradition de commémorer leur arrivée, tous les cent ans, devant le calvaire. Ne vous étonnez pas de recevoir les invitations dans quelques années, les religieuses se préparent sereinement à cet événement pour 2025.

L’histoire et le langage de la croix ne laissent aucun chrétien indifférent. Chacun et chacune de nous est invité à porter sa croix. Telle est notre foi, ainsi que notre responsabilité et notre profond amour.  En effet, il ne suffit pas de porter sa croix, il convient aussi de croire que la croix te porte. Dieu a choisi la croix du Christ comme une folie dans le monde.

Dans le jardin, à part le calvaire brièvement présenté, se trouve la maison du chapelain en face du monastère Sainte-Thérèse d’Avila. Parmi les prêtres qui l’avaient occupée, on peut citer, l’abbé Michel Collin, d’heureuse mémoire, le père François Gauthier et Célestin Kapombe. Michel avait planté un pommier et un poirier qui produisent des fruits succulents. Pour ma part, j’ose planter différemment, un texte pouvant apporter une autre nourriture, une lecture suscitant une admiration, rappelant un souvenir, renseignant un parcours à la communauté et à la zone pastorale. 

La fête de la Croix glorieuse du 14 septembre 2015

Elle avait coïncidé avec l’arrivée du père Célestin au monastère Sainte-Thérèse d’Avila de Gouarec. Lors de la messe de ce soir-là, la méditation formulait une prière : « Chacun et chacune de nous porte déjà une croix, prions pour que je ne sois pas une croix pour vous et que vous non plus ne deveniez une croix écrasante ». Cette prière avait été exaucée. Car, sept ans après, ce qui nous anime, c’est la joie, la concorde et le sourire. 

À son arrivée à Gouarec, Célestin avait de gros soucis de santé. À la messe dominicale, il n’avait pas proclamé l’Évangile de Jésus-Christ, sœur Geneviève avait continué la lecture jusqu’à l’homélie préparée par l’aumônier. La préface et le canon de la messe étant en gros caractères, Célestin était allé au bout de la célébration eucharistique.

Entre-temps, il suivait les soins appropriés au CHU de l’Hôtel-Dieu de Nantes durant plusieurs années. Providentiel ! Célestin voit clairement, lit correctement sans avoir besoin de lunettes de lecture. Il avait subi sept greffes de cornée et, cette année, il vient d’atteindre les 70 ans de sa naissance. 

La communauté des Augustines et leur aumônier, comme disciples du Christ, ont vécu des moments de paix et de communion avec la célébration quotidienne de la messe. Le lundi était son jour de repos, c’est grâce à la présence de prêtres venant régulièrement en récollection au monastère que la messe du soir pouvait être assurée.

Parlons maintenant de la messe ratée.

« L’homme propose et Dieu dispose », dit-on. À peine revenu des vacances en Belgique et au Congo le samedi 20 août 2022, Célestin est terrassé par une forte fièvre accompagnée de brûlures d’estomac. Le mardi matin 23 août, il est rapidement conduit aux Urgences de l’hôpital Kerio à Noyal-Pontivy par les Taxis du Blavet.

Les examens médicaux terminés renseignent une infection de la vésicule biliaire. Le vendredi 26 août, Célestin subit une intervention chirurgicale par l’ablation de la vésicule. Le dimanche 28, l’opéré de Kerio, hospitalisé, était dans l’impossibilité de présider la célébration eucharistique de la Saint-Augustin et en même temps la messe d’au revoir. N’est-ce pas un calvaire ? En outre, en pleine convalescence, même si ses plaies de bistouri n’étaient pas celles de la lance sur la croix, Célestin doit déménager vers Créhen à 113 kilomètres de Gouarec. 

Célestin s’en va, Éric arrive. Nous lui souhaitons un fructueux apostolat. Éric, tu quittes la mer, la terre t’accueille et la forêt applaudit. Toi, le marin, tu t’éloignes de tes bateaux. Et maintenant, ton nom mérite sa forme naturelle, Éric, véritablement Le Forestier.

Pas de mur de lamentation ni de séparation. Je vous dis sincèrement merci, car nous avons mangé ensemble le même pain et nous sommes tous portés par la même croix : la communauté des sœurs Augustines de la Miséricorde de Jésus, la chrétienté des paroisses de Haute Cornouaille, Saint-Nicolas-du-Pélem, Corlay, Maël-Carhaix, Rostrenen et Gouarec, sans oublier les pères Jean Bernard, Anselme et Peter.

 Restons unis même à distance !

Aujourd'hui

samedi 26 novembre 2022

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Où et quand Dieu m’attend-il ?

Où Dieu m’attend-il ? En posant la question ainsi, remarque le père Pierre Vivarès, curé de la paroisse Saint-Paul à Paris, le vague à l’âme d’une lassitude spirituelle liée à une Église fatiguée et fatigante prend une autre perspective.

Lire la suite »

Qu’est-ce que la fête du Christ-Roi ?

La Solennité du Christ-Roi de l’Univers est une fête catholique qui marque la fin de l’année liturgique. À l’origine, elle fut célébrée le dernier dimanche d’octobre, mais elle a pris un sens différent avec la réforme du calendrier liturgique demandée par le Concile du Vatican II. Depuis, elle est célébrée le dernier dimanche de novembre, soit le 34e et dernier dimanche du temps ordinaire.

Lire la suite »

Agenda

décembre 2022
Aucun événement trouvé !

Annonces

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?