Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Une soirée pas comme les autres…
soirée sur le Togo.

La soirée sur le Togo, présentée par le père Delphin, au groupe scolaire de Notre-Dame-de-Campostal, a été très animée. Nous vous livrons ci-dessous les réflexions et questionnements du père Delphin, ainsi que le témoignage de René Le Meur se faisant le porte-parole de l’assemblée.

« L’homme passe, l’humanité reste… » Cette pensée de Jean Jaurès m’a amené à considérer les réalités de mon pays, le Togo, et celles de la Bretagne pour un mieux-être de l’humanité vivant au Togo. 

Situé en bordure méridionale de l’Afrique de l’Ouest, le Togo, d’une superficie de 56785 Km2, est limité au nord par le Burkina Faso, au sud par le Golfe de Guinée, à l’est par le Bénin et à l’ouest par le Ghana. Au dernier recensement de la population et de l’habitat, en 2022, la population est évaluée à 8 095 498 habitants. C’est une population majoritairement jeune.

Que faire pour valoriser cette jeunesse dynamique ?… Que faire pour lutter contre l’exode rural dans le pays ?… Que faire pour empêcher la fuite des cerveaux vers d’autres horizons ?… Ces questions nous ont amenés à mettre le cap sur l’éducation et l’agriculture.  Comment conjuguer nos efforts pour partager les compétences et technicité en vue d’un monde adapté à la jeunesse togolaise… au Togo ? Autant de questions fondamentales qui ont meublé cette soirée. 

Loin d’une séance de collecte de fonds, cette soirée a été une semence d’idées qui prendra forme avec la collaboration de nous tous. Avec foi, nous espérons que le Maître de la moisson saura s’occuper de la germination de ce projet, de sa floraison et, pourquoi pas, des moments de sa bonne récolte. 

En recherche de chemins reliant le Centre-Bretagne et le Togo

Devant une assemblée fournie, composée majoritairement de personnes originaires des quatre grandes paroisses de la zone pastorale, le père Delphin a engagé son auditoire vers une découverte de son pays : le Togo.

Après quelques données géographiques et économiques, sans minimiser les empreintes historiques et politiques de l’Allemagne, de l’Angleterre et de la France, l’exposé s’est rapidement focalisé sur l’éducation et sur la nécessité de favoriser une autosuffisance alimentaire. 

L’originalité du débat, sur un format de réunion dynamique et peu habituel, a consisté à laisser émerger peu à peu ce qui pourrait être imaginé en matière d’aide au développement.

Deux tendances ont pu progressivement se dessiner : exporter des technicités ou compétences de nos territoires bretons vers le Togo ou partir des réalités du Togo et permettre, sur place, la réalisation de projets adaptés au pays.

Ces deux propositions ne s’opposant pas forcément totalement, il peut aussi être envisageable de profiter des expériences des uns et des autres, pour proposer des programmes particuliers tant au niveau enseignement qu’au niveau agricole.

Il a été aussi affirmé que, pour ce qui est du modèle agricole breton, force est de constater qu’il résulte de longues mutations, s’étalant sur plusieurs décennies, durant lesquelles des leaders ont été à même de mobiliser les énergies nécessaires. La place de l’Église a été soulignée comme force accompagnant généreusement les évolutions.

Au final, l’audace du père Delphin, largement partagée par les participants, aura été de présenter un cadre général qui laisse à présent la possibilité d’approfondir le sujet.

En résumé, que pouvons-nous imaginer ensemble, par l’éducation et l’agriculture, pour qu’une population jeune, comme celle du Togo, puisse prendre en main sa destinée ?

Le père Delphin serait donc appelé à jouer un rôle de facilitateur entre des bonnes volontés centre-bretonnes et des créateurs togolais avertis, au plus près des possibilités actuelles de cet état africain.  

Aujourd'hui

jeudi 23 mai 2024

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Annonces

Articles récents

Agenda

mai 2024
juin 2024
août 2024
Aucun événement trouvé !

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?