Salut à tous !

Nous voici arrivés dans le mois le plus beau. Pourquoi ? Eh bien, c’est le mois de Marie !

Sur la zone pastorale de Rostrenen, dès le début du mois de mai, c’est pratiquement le début de la période des pardons. Sans oublier ceux qui ont eu lieu au mois de janvier.

Deux pardons étaient prévus pour ce dimanche 3 mai. Notre Dame de Guiaudet à Lanrivain et Saint Hernin à Locarn.

Le Guiaudet, lieu d’apparitions de la Vierge Marie.

 C’est en l’an 1692 qu’un pauvre paysan de Lanrivain eut la grâce de voir la Vierge Marie. Il se rendait au moulin dans l’espoir d’obtenir un peu de farine car il n’en restait presque plus dans sa maison.

La Vierge lui apparut à l’emplacement de la fontaine ; elle désirait qu’une chapelle soit construite à cet endroit en son honneur. On gardait le souvenir d’un lieu de culte autrefois, mais il n’en restait plus rien. Marie lui déclara qu’il pouvait rentrer chez lui faire du pain, que la poignée de farine qui lui restait lui permettrait de nourrir toute sa famille pendant plusieurs jours. C’est ce qu’il fit et la promesse se vérifia.

Glod se rendit chez le Recteur de Bothoa, Messire Grégoire, qui le prit pour un fou et l’éconduit sèchement. La Vierge apparut une seconde fois au pauvre Glod, avec la même demande, et le recteur l’envoya promener à nouveau.

Marie visita Glod une troisième fois. Sans se décourager, il retourna voir son recteur…mais entre temps le Sieur Grégoire avait été brutalement frappé de cécité. Réalisant l’aveuglement de son cœur, il réserva cette fois bon accueil à son paroissien.

L’affaire s’était ébruitée dans les environs et des fouilles entreprises là où l’on souvenait qu’un sanctuaire avait existé autrefois. Une statue de Marie tenant l’enfant Jésus dans ses bras fut découverte. Messire Grégoire organisa une procession depuis la fontaine jusqu’à la statue. Arrivé devant la statue de Marie : miracle ! Le recteur recouvre la vue ! Il dépose la statue sur une grosse pierre qui se trouvait là et décide qu’une chapelle sera construite pour l’abriter et prier la Vierge.

La pierre se trouve juste devant la chapelle et les jours de Pardon, la procession y fait une pause avant de regagner la chapelle.

Tous les ans, pendant les vêpres, nous relisons le récit de la visite du Prophète Elie à la veuve de Sarepta.( 1 R.8-15) en raison de la similitude du miracle réalisé par Elie en faisant que la farine ne s’épuise pas,  avec celui qui se produisit au logis de Glod Allan. Cette année, nous pouvons peut-être relire et méditer ensemble, à distance ce texte qui nous rappelle comment Dieu veille sur nous et nous nourrit de sa Parole, de son Pain, de son Corps.

Les jours de Pardon, à 14h 30, nous avons l’habitude de nous retrouver pour dire le chapelet avec les mystères joyeux, dans la chapelle, juste avant les vêpres. Peut-être cette année pouvons nous le faire chacun chez nous, en union de prière les uns avec les autres pour toutes celles et tous ceux qui souffrent de la situation que nous vivons en ce moment, pour celles et ceux qui se dévouent pour tous, et pour que cette épreuve nous fasse grandir en foi en sagesse, en charité.

NB : Cette année, les mesures de confinement, ne permettront pas de célébrer Notre Dame comme à l’accoutumée. « C’est une grande frustration bien sûr, souligne Anne Gautier mais nous pourrons malgré tout nous unir en communion de prière en ce dimanche 3 Mai ».
Les cloches de la chapelle sonneront à 10h 20 et à 14h 50, aux heures où étaient prévues la messe et les vêpres. Des votives seront allumées au pied de la Vierge, pour toutes celles et tous ceux qui sont malades, pour les personnels de santé, pour tous les pèlerins et toutes les communautés avoisinantes.

Saint Hernin

A Locarn, se trouve une très belle église, dont plusieurs parties sont classées par les Beaux-Arts. Elle est considérée comme un relais de la grande paroisse de Maël-Carhaix. Cette église est sous le patronage de HERNIN, d’où découle le nom de la commune, (Loc-Hern ou Harn) lieu du culte de Hernin.

On n’avait pas laissé beaucoup de lignes sur la vie de Hernin. Albert Le Grand assure avoir tiré l’histoire de ce dernier d’un vieux manuscrit conservé dans l’église de Locarn, ancienne trêve dépendant de Duault. Hernin serait venu de l’île de Bretagne en Armorique. C’est dans la forêt de Duault, au coeur de l’Argoat, qu’il mena sa vie de solitaire il y mourut vers 535, et son corps fut enterré dans son ermitage. Les pèlerins affluèrent bientôt au tombeau de l’ermite, pour y vénérer ses reliques, un os de sa tête et un morceau d’humérus, conservés dans deux reliquaires d’argent. Deux chapelles lui ont été dédiées, l’une à Scrignac, l’autre à Ploumagoar.

L’essentiel, c’est que l’Eglise nous laisse ce missionnaire comme un modèle à suivre.

Les paroissiens et tous les pèlerins se rappellent bien les beaux feux de joie qui s’allument habituellement après la grande procession, de l’Église au lieu où le Tantad est préparé. On se rappelle bien du cantique de Saint Hernin avec un refrain qui parle au Locarnois.

Sant Hern, skuilhit,
O ni ho ped,  Skuilhit warnomp ho pennozh
(pe : War Lokarniz ho pennozh) ;
Eus an Neñvoù,War ho roudoù,
Hon renit d’ar Baradoz.

Saint Hernin, répandez, Ô nous vous en supplions, Répandez sur nous votre bénédiction (ou : Sur les Locarnois votre bénédiction) ; Des Cieux, sur vos traces, Guidez-nous au Paradis

On se rappelle bien, le pot de convivialité qui suit le tantad et qui dure plus de temps que la messe.

En ce jour du Pardon de ce grand homme, demandons à Dieu par son intercession de nous remplir de ses bénédictions et de nous apprendre à marcher sur ses traces afin que, comme lui, nous devenions des missionnaires, des femmes et des hommes capables de se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu qui est une parole de réconfort, une parole de sagesse, une parole de joie et une parole d’amour.

Je vous invite à être en communion de prière avec nous pour la messe de 10h30 qui aura lieu au presbytère de Rostrenen, dans un espace aménagé pendant le temps de confinement.

A 10h20, on va faire sonner les cloches, on va allumer quelques votives à l’église au nom de toutes les personnes qui sont malades dans la communauté du lieu de culte de Hernin, pour les personnels de santé, pour tous les pèlerins, qui parfois, reviennent de loin pour participer à ce grand Pardon.