Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Corlay – La Crèche vivante – (2017)

Noël : fête en famille ! fête de la famille !

Noël : fête en famille ! fête de la famille !

Traditionnellement, les fêtes de fin d’année se célèbrent en famille. Pour les enfants, il y a une évidence ; aux fêtes de fin d’année, ils sont presque toujours avec papa et maman. Pour le jeune couple, c’est Noël chez la belle-famille et la Saint Sylvestre dans l’autre belle[1]famille. Pour les personnes seules, la famille c’est désormais les voisins bienveillants, les amis qui ont gardé le contact. En ce mois de décembre, laissons-nous interpeler par une façon encore plus chrétienne de célébrer la famille à Noël et de célébrer Noël en famille !

La famille à Noël.

L’occasion est à un rituel qui rassemble, le contexte permet de raviver la mémoire familiale. Certains portent déjà le souci d’un accueil réussi. Il faut aussi préparer le cadeau qui valorise chaque personne. À Noël, la priorité est à la famille. Si toutes les générations sont réunies, les grands-parents peuvent raconter l’histoire des fêtes de Noël des années passées ; les parents font découvrir à leurs enfants leurs vieux jouets conservés, l’emplacement où était posé leur berceau. Dans une rétrospective et avec grande émotion, ils voient courir leurs enfants sur les mêmes aires où, des années auparavant, ils se sont bien amusés. Noël rappelle à tous la famille et à chacun son enfance.

Noël donne l’occasion de se ressourcer, de repartir chargé d’énergie.

Un beau sapin, quelle qu’en soit la taille, apporte sa touche de gaîté à la joie des retrouvailles. Quelquefois la bougie allumée fait simplement partie du décor. Avec un peu de sens religieux, le service d’accueil ose parfois une crèche symbolique. Enfin, il faut prévoir un ou des repas à tous les goûts. La mise en œuvre n’est donc pas toujours aisée. À ce propos, dans la revue Famille Chrétienne, Cyril Douillet rapporte : « Dans ma famille, Noël est synonyme à la fois de joie et de tensions. Les frères et sœurs ne se mettent pas toujours d’accord sur l’organisation, et les parents sont un peu stressés. Les retrouvailles mettent en relief des options différentes, notamment en matière d’éducation : par exemple, certains enfants sont plus gâtés que d’autres. Les attentes peuvent être différentes selon les familles. Pour ma part, j’apprécie des moments privilégiés que je peux partager avec mes nièces, la décoration et la préparation de la crèche, par exemple » (Caroline, 36 ans, célibataire). À Noël, les susceptibilités peuvent s’inviter à la fête. Il faut croire et mettre l’accent sur la solidarité, car à Noël, c’est l’Enfant-Jésus qui se fait solidaire de notre famille, c’est Dieu qui se rend solidaire de notre humanité.

Noël en famille.

Au-delà de la bienfaisance qui découle des rassemblements en famille, à l’occasion de la Noël, la célébration de la Nativité du Seigneur reste une chance et un enjeu. Noël est la fête de la naissance et de l’accueil de Jésus. Cela doit nous faire penser à notre naissance et à notre accueil dans nos familles. Si ces souvenirs sont bons, nous pouvons les revivre en offrant à Jésus l’occasion d’être accueilli dans notre famille. On pourrait paraphraser Sainte Élisabeth en disant : quelle chance pour nous que notre Sauveur vienne jusqu’à nous (Lc 1, 43). La foi chrétienne nous enseigne que, lorsqu’il est accueilli dans une famille, Jésus répare les fragilités humaines qui s’y trouvent. Chez Marthe et Marie de Béthanie, il ira jusqu’à ressusciter Lazare de son tombeau (Jn 11).

Rien n’est impossible à Dieu. De façon concrète et pratique aujourd’hui, nous pouvons accueillir Jésus dans le plus pauvre membre de notre famille réunie, dans l’étranger loin de la sienne, le voisin seul pour diverses raisons, le collègue de travail mal aimé…Cette fête n’est certainement pas facile ni évidente à entrevoir pour de jeunes adultes célibataires, des veufs ou veuves, des personnes délaissées qui souffrent de la solitude. C’est pourquoi notre communauté chrétienne reste et demeure le havre du bonheur pour chacun et pour tous. La veillée de Noël sera peut-être le seul lieu pour certaines personnes de faire famille avec d’autres, Église famille de Dieu.

Je lance maintenant un appel solennel à toutes les familles de notre zone pastorale. Cette année, faisons famille en Église en offrant une heure de notre précieux temps de famille à Dieu. C’est dès maintenant qu’il faut insérer la veillée de Noël dans le programme. Que nos familles ouvrent largement les portes à Jésus ; il n’enlève rien mais il donne tout et se donne lui-même. Dans cette perspective, le 3 décembre prochain, l’église de Gouarec nous accueillera tous pour la messe dominicale qui nous potentialise à faire de l’Avent un temps de préparation digne de la Noël que nous voulons pour nos familles et pour notre famille-Église de Dieu. Par ailleurs, soyons attentifs aux annonces pour bien noter les moments des célébrations pour nos écoles.

Fructueux et sanctifiant temps de l’Avent à tous ! Cum Ave Fraterno in Christo !

Zinsou Cosme HOUSSOU, prêtre coopérateur

Aujourd'hui

jeudi 18 juillet 2024

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Annonces

Articles récents

Agenda

août 2024
Aucun événement trouvé !

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?