Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Un ange libère les âmes du Purgatoire, par Ludovico Carracci,vers 1610, Pinacothèque vaticane

Les âmes du Purgatoire
ont besoin de nous !

Dans le mystère de la communion des saints, chacun peut contribuer ici et maintenant à la délivrance des âmes du purgatoire. Trois seuls moyens pour cela : la prière des indulgences, la messe et les œuvres

« Nul ne vit seul, nul ne pèche seul, nul n’est sauvé seul. » Ces paroles du pape Benoît XVI, extraites de son encyclique Spe salvi (novembre 2007) éclairent avec force les relations qui unissent l’Église militante – les fidèles vivants –, l’Église souffrante – les âmes du purgatoire – et l’Église triomphante – les élus. Au cœur de cette réalité essentielle, qui touche au mystère de la communion des saints, figure la capacité pour l’Église militante d’agir efficacement envers l’Église souffrante. Autrement dit, les fidèles vivants peuvent œuvrer avec efficacité en faveur de la délivrance de leurs défunts. Benoît XVI le dit sans ambiguïté: la prière pour un défunt contribue à sa purification. Peut-on imaginer vérité plus consolante? Le Christ lui-même a demandé à sainte Faustine Kowalska de souffrir pour les âmes du purgatoire afin de les en sortir. Le huitième jour de la neuvaine consacrée à la miséricorde divine est ainsi dévolu à la délivrance de ces âmes dont Jésus disait « qu’elles [lui] sont extrêmement chères ».

Une purification passive

Mais pourquoi confier au vivant le soin de faire réparation? Pourquoi l’âme du défunt n’aurait-elle pas cette possibilité? Difficile de répondre précisément à ces questions. Néanmoins, les témoignages laissés par les mystiques convergent tous pour attester cette forme d’impuissance qui affecte l’âme au purgatoire.
 Au-delà de ces récits, les Évangiles sont éclairants. « Il faut se référer au passage de l’Évangile qui évoque la guérison du paralytique », souligne Don Paul Denizot, le recteur du sanctuaire de Montligeon (Orne), dédié aux âmes du purgatoire. « Jésus voit la foi de ceux qui portent le brancard et qui intercèdent pour lui. Au purgatoire, comme le paralytique au temps de Jésus, l’âme subit. Il faut imaginer cet état comme une convalescence. L’âme est soignée par le Seigneur. Alitée, “paralysée” par son péché, elle sent que l’œuvre de guérison se fait quand même. Elle ne se révolte pas car elle sait que cette transformation est nécessaire. Le saint Curé d’Ars parlait du purgatoire comme de l’ “infirmerie du bon Dieu”. La purification passive est la source d’une souffrance car l’âme ne peut encore goûter la joie d’être en Dieu. »
 Mais le purgatoire ne saurait être réduit à ce seul état. À l’instar de sainte Thérèse d’Avila, les mystiques soulignent que la souffrance se double de la joie d’être sauvé. Le purgatoire n’est pas une punition. Sainte Catherine de Gênes explique que ce n’est pas Dieu qui envoie l’âme au purgatoire, mais que c’est l’âme elle-même qui s’y jette pour être pure avant d’aller au Ciel. Le purgatoire est une réalité positive, insiste encore Don Paul Denizot: « Nos péchés sont les causes de notre souffrance. Ils nous empêchent d’être nous-mêmes ici-bas. La souffrance ressentie est celle d’un cœur qui s’ouvre à l’Amour, qui apprend à se donner complètement. »

Faire dire des messes

L’Église insiste aussi sur la nécessité de faire dire des messes à l’attention des défunts, pour favoriser leur délivrance. Par l’eucharistie, « le Seigneur Jésus nous donne la possibilité de nous offrir et de présenter lors de l’offertoire nos œuvres de charité pour aider nos défunts. Rien n’est plus fort en tant que membre du corps du Christ d’être uni au sacrifice qui sauve le monde », rappelle le recteur. Pendant combien de temps faut-il prier pour ses défunts et faire dire des messes? Il ne faut pas entrer dans une forme de comptabilité ou guetter les signes éventuels de la délivrance d’une âme. « Pour être proche des âmes du purgatoire, il faut toujours rester dans l’espérance » souligne Don Paul Denizot.
 Nos œuvres, enfin, peuvent aider les âmes du purgatoire. Ainsi Maria Simma, mystique italienne du XXe siècle, a été visitée par des âmes du purgatoire qui lui ont demandé d’aller voir des personnes lésées par un défunt, pour rendre un terrain ou une somme d’argent malhonnêtement détournée… La réparation concrète d’un péché commis par un défunt peut hâter la délivrance de son âme.
Mais les relations entre l’Église militante et l’Église souffrante ne sont pas à sens unique ! Les âmes du purgatoire, emplies de gratitude envers leurs bienfaiteurs, peuvent agir en leur faveur. Le Catéchisme de l’Église catholique précise que « notre prière peut non seulement les aider mais rendre efficace leur intercession en notre faveur ».
Ces âmes n’arrêtent pas de prier, de poser des actes de foi, d’espérance et de charité mais nous n’en bénéficions que si nous agissons en leur faveur. Le Curé d’Ars le dit de manière limpide : « Il est certain que ces pauvres âmes ne peuvent rien pour elles-mêmes mais elles peuvent beaucoup pour nous. Cela est si vrai qu’il n’y a presque personne qui ait invoqué les âmes du purgatoire sans avoir obtenu la grâce demandée. » Le purgatoire est une école d’Amour par-delà la mort.

Véronique Jacquier – France Catholique N°3743

Aujourd'hui

mardi 04 octobre 2022

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Le jardin du calvaire

Bien accueilli à la maison du Sacré-Cœur à Créhen, la santé du père Célestin, convalescent, évolue favorablement. Il nous livre ici ses méditations et ses sentiments

Lire la suite »

Agenda

There is no Event

Annonces

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?