Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

La messe comme sacrifice d’action de grâce

La messe comme sacrifice d’action de grâce :

    • Pour le repos des âmes des défunts
    • Pour des intentions de circonstances particulières

Notre but à travers ce petit article n’est pas de faire un exposé théologique de la messe ; notre intention est de nous rappeler l’importance de la messe elle-même et ipso facto redécouvrir des messes pour le repos des âmes des défunts et des messes pour des intentions ou circonstances particulières. 

Ce texte de saint Paul aux Corinthiens pourrait nous servir d’arrière-fond…  « Pour moi, en effet, j’ai reçu du Seigneur ce qu’à mon tour je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, la nuit où il était livré, prit du pain et, après avoir rendu grâce, le rompit et dit : ceci est mon corps qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. De même après le repas, il prit la coupe en disant : cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; chaque fois que vous en boirez, faites-le en mémoire de moi. Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. »

La messe se définit comme une célébration rituelle du culte catholique commémorant le sacrifice de Jésus-Christ présent sous les espèces du pain et du vin. Elle est le mémorial sacrificiel dans lequel se perpétue le sacrifice de la croix. Elle est enfin le banquet sacré de la communion au corps et au sang du Seigneur. 

Nous pouvons remarquer aisément que le mot SACRIFICE revient souvent… Oui, la messe permet à l’œuvre de salut réalisée par Jésus-Christ sur la croix de se faire en nous. Jésus dira dans l’Évangile de saint Jean : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, engendré afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jn 3,1).

La messe est donc un acte d'amour pour Dieu, pour soi-même et pour les autres.

 La messe est donc un acte d’amour pour Dieu, pour soi-même et pour les autres. C’est un rendez-vous d’amour nous permettant de recevoir la vie en abondance. Grâce à ce sacrifice d’amour, tout le monde sera sauvé de la mort physique par la résurrection de Jésus-Christ et chacun peut être sauvé de ses péchés et de la mort éternelle par la foi en Jésus-Christ.

Nous disons tous les dimanches dans notre profession de foi : « Il viendra juger les vivants et les morts. » Ce texte du deuxième livre des Maccabées pourrait nous éclairer : « Puis ayant fait une collecte d’environ deux mille drachmes, il l’envoya à Jérusalem afin qu’on offrît un sacrifice pour le péché, agissant fort bien et noblement d’après le concept de la résurrection. Car s’il n’avait pas espéré que les soldats tombés dussent ressusciter, il était superflu et sot de prier pour les morts… » 

Un auteur africain, Birago Diop, disait dans son poème « Souffles » : « Les morts ne sont pas morts… »

Demander des messes pour nos défunts c'est nous ouvrir à une dimension plus vaste du salut.

Nul ne se sauve tout seul et l’Église est une communauté comprenant des vivants et des morts. Nous fêtons le 2 novembre la commémoration des fidèles défunts ; dans les quatre prières eucharistiques une place importante leur est consacrée. Un clin d’œil pour signifier notre communion avec eux. En priant ou en demandant des messes pour le repos des âmes de nos défunts, nous offrons à Dieu le sacrifice de son fils unique afin de les libérer de l’emprise de leurs péchés et implorer pour eux la miséricorde de Dieu. En priant pour les morts nous posons un acte de charité et préparons notre rencontre avec eux et avec le Seigneur. 

La messe ne se célèbre pas seulement pour les défunts. La messe étant un sacrifice d’action de grâce, on peut la demander pour nous-mêmes et pour nos intentions particulières. Une manière de nous appuyer sur la grandeur et la bonté de Dieu. Avec foi nous pourrons dire NOTRE SECOURS EST DANS LE NOM DU SEIGNEUR. 

Dieu étant Source d’amour, faut-il payer pour les messes ? …. Il me semble que nous devons comprendre avec précision cet aspect des demandes de messes. Dieu est Amour. Dieu ne se vend pas et personne ne pourra l’acheter. Nos demandes de messes constituent notre PARTICIPATION à cette œuvre d’amour de Dieu. C’est aussi, disons-le clairement, notre soutien à la vie matérielle de nos prêtres. Chrétiens catholiques, voilà une manière de contribuer à la vie de notre Église. 

Une messe n’a pas de prix !

Que faut-il payer donc pour la messe ? Une messe n’a pas de prix puisqu’on ne peut acheter la miséricorde de Dieu. Aussi, on ne parle pas de prix pour une messe, mais d’une offrande ou, quelquefois, d’honoraires de messe.

Le montant de l’offrande est fixé, dans chaque pays, y compris en France, par la Conférence des évêques et elle est identique pour tout le territoire.

Toutefois, une personne qui n’a pas ou peu de ressources peut demander une intention de messe avec une offrande selon ses possibilités, laissée à sa libre appréciation. Il faut voir cette participation comme un don qui vient du cœur.

Toutes les intentions de messes sont célébrées par les prêtres, y compris par des prêtres résidant en maison de retraite ou des prêtres à l’étranger.

 

Aujourd'hui

lundi 22 avril 2024

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Annonces

Articles récents

Agenda

avril 2024
mai 2024
juin 2024
Aucun événement trouvé !

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?