Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Portail du Jugement Dernier – Notre-Dame de Paris

Le Christ-Roi et la politique

Jésus a pourtant pris ses précautions: après le succès rencontré lors de la multiplication des pains, il s’est mis à l’écart, redoutant que les foules ne l’« enlèvent pour faire de lui leur roi » (Jean 6, 15). Face à Pilate qui le somme de dire s’il est roi, il précise bien que sa royauté n’est pas « de ce monde » – ou « ne vient pas de ce monde ». Mais qu’il le veuille ou non, ce titre lui colle à la peau. Celui qui, en trois langues, sera inscrit sur la Croix, sur la pancarte portant le motif de sa condamnation. Jésus n’a pas cessé d’être fils appelé Fils de David, ce qui revient à souligner son extraction royale. Le mot même de « Messie » ou de « Christ » – « oint » – renvoie à l’onction royale.

Refuser à César le droit de diriger nos consciences

Or le titre de roi, par quelque bout qu’on le prenne, renvoie à la sphère politique. D’ailleurs, même si le Christ et ses disciples n’ont pas cherché à renverser le pouvoir en place, celui-ci s’est toujours senti menacé par eux. Pourquoi? D’abord, à cause d’un certain rapport à la vérité. À Pilate, il concède qu’il est roi, mais il précise aussitôt de quoi il s’agit: « Je suis venu dans le monde pour ceci, rendre témoignage à la vérité » (Jean 18, 37). Saint Jean, dans le passage de l’Apocalypse que nous entendons ce dimanche, le définit comme « témoin fidèle » (c’est-à-dire « véridique ») avant de le dire « souverain des rois de la terre ».

Nous n’avons pas à diaboliser la politique en prétendant qu’elle est nécessairement le domaine du mensonge. Il y a heureusement des chefs d’État et des hommes politiques honnêtes. Mais il faut reconnaître que la recherche et l’exercice du pouvoir sont de formidables tentations pour mettre entre parenthèses la vérité dans une recherche d’efficacité. C’est là que Jésus et ses succes[1]seurs sont apparus aux leaders politiques d’hier et d’aujourd’hui comme un danger potentiel, des alliés peu sûrs, sentant bien que pourrait surgir à tout moment un non possumus (« nous ne pouvons pas »): nous serons loyaux avec le pouvoir en place, mais il y a des concessions que nous ne sommes pas prêts à faire si l’on exige de prendre une distance avec nos principes.

Danger d’idolâtrie

Le domaine politique est le plus englobant de tous : des différentes instances dont dépend la vie des hommes sur terre, il est la plus élevée. Mais son importance comporte un danger spécial d’idolâtrie: il lui est très difficile d’accepter de ne pas être l’absolu, de ne pas tout régir. On le voit bien aujourd’hui où le politique soupçonne de « communautarisme » et ou de « complotisme » tout ce qui prétend mettre des limites à l’intervention de l’État dans la vie des Français.

Fêter le Christ-Roi, c’est remettre les choses à leur place : reconnaître les exigences du bien commun à tous les échelons et accepter de collaborer loyalement avec ceux qui exercent cette responsabilité. Mais il s’agit en même temps de refuser à César le droit de diriger nos consciences et de décider à notre place du bien et du mal.

Sur ce terrain, seuls le Christ et son Église sont les guides que nous voulons suivre. Seul le Christ est notre Roi et nous sommes prêts à verser notre sang pour lui rester fidèles.

Aujourd'hui

lundi 03 octobre 2022

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Le jardin du calvaire

Bien accueilli à la maison du Sacré-Cœur à Créhen, la santé du père Célestin, convalescent, évolue favorablement. Il nous livre ici ses méditations et ses sentiments

Lire la suite »

Agenda

There is no Event

Annonces

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?