Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Procession de la Fête-Dieu à Geispolsheim (Alsace)

La Fête-Dieu, d’hier à aujourd’hui

Le nom officiel de la Fête-Dieu dans l’Église catholique est aujourd’hui : la Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ, célébrée cette année le 6 juin.

Dès l’an 1200, l’évolution de la religiosité populaire s’accompagne d’un désir de contempler l’hostie pendant la messe. Ainsi apparaît l’existence de ce rite de l’élévation au moment de la consécration.

Des personnalités du 13ème siècle ont affirmé leur foi dans le Corps et le Sang du Christ comme saint François et sainte Claire d’Assise, ainsi que saint Thomas d’Aquin qui fut chargé, en 1264, par le pape Urbain IV de rédiger le texte de l’office de la messe de la Solennité. Cette fête est célébrée deux mois après Pâques.

En 1318 Jean XXII demanda de faire une procession ce jour-là, en portant l’Eucharistie, pour accomplir ainsi une profession de foi publique en la présence réelle du Christ.

Autrefois, lors de la procession, dans les rues richement pavoisées de draperies, de guirlandes, le prêtre portait l’Eucharistie dans l’ostensoir, objet religieux créé spécialement pour contenir l’hostie consacrée et l’exposer à l’adoration des fidèles. Des autels provisoires étaient dressés à chaque station et les fidèles marchaient sur un tapis de fleurs et de buis. Cette tradition a presque complètement disparu en France mais évoque encore, pour les anciens, des souvenirs émus.

Nous vous proposons de retrouver ces moments marquants vécus par Martial Pézennec, dans les années 50, à Glomel, racontés dans son ouvrage De mémoire vive, (ouvrage déjà cité dans d’autres articles) et qui reflètent bien l’ambiance de ces années.

« Ah, il y avait du bec’h en ce dimanche du mois de mai au bourg ! Le samedi entier avait été consacré à parcourir la campagne à la recherche des fleurs les plus diverses, de branchages fleuris, de mousse, de tout ce qui pouvait servir de décoration. Cueillette rapide des genêts à la couleur si éclatante, des coquelicots, des marguerites, des boutons d’or, des burlu, ces clochettes roses alignées tout le long de la tige, que nous aimions faire claquer entre nos doigts, plus délicate pour d’autres spécimens plus discrets, plus rares. Des sacs entiers que nous avions rapportés…

En ce dimanche de la Fête-Dieu, les choses allaient être faites en grand. Dès le lever du jour, clergé, religieuses, laïcs, croyants et incroyants, unissaient leurs efforts pour tracer le « chemin » qu’allait emprunter la procession du Saint-Sacrement. Rien ne serait trop beau, alors les plus ingénieux composaient des motifs en se servant de mousse, de fleurs, de sciure, parfois de marc de café… En particulier, les commerçants se trouvant sur le circuit mettaient un point d’honneur à réussir leurs décorations. Tous les Glomellois étaient si attachés à cette coutume ancienne, au point que les uns et les autres ne manquaient jamais de venir contempler les chefs-d’œuvre et féliciter les artisans de ces réussites.

À Glomel, la procession partait de l’église paroissiale dès la fin de la grand-messe, pour se rendre au calvaire situé à quelque deux cent cinquante mètres, au pied duquel était construit un reposoir surélevé, artistement décoré, destiné à recevoir l’officiant et à lui permettre de s’adresser à la foule.

La procession revêtait un caractère fastueux. Imaginez le grand dais entièrement doré, porté par quatre hommes, protégeant le recteur revêtu de ses plus riches atours, en particulier d’une chasuble magnifiquement brodée, portant majestueusement le Saint-Sacrement. Puis aussi les enfants de chœur en rouge et blanc, la longue file des angelots et toute la foule priant et chantant à l’unisson avec la chorale. 

(…)

Quel bonheur pour ces fidèles d’avoir exprimé, dans la diversité de leur langage, une même foi et un même espoir. »

Le pape François célébrant la Solennité du Saint-Sacrement, en 2020, à la basilique Saint-Pierre, s’est exprimé lors du mémorial de l’Eucharistie : « Dieu guérit la mémoire des croyants. Il guérit avant tout notre mémoire orpheline et notre mémoire négative. Il nous a donné une Nourriture et il est difficile d’oublier une saveur, un pain dans lequel Il est là, vivant et vrai avec toute la saveur de son amour. Laissons-nous nourrir par le Seigneur et bâtir notre existence non sur les biens matériels mais sur la réalité qui ne périt pas : les dons de Dieu, sa Parole et son Corps ; c’est cela vivre l’expérience de la foi. »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

mardi 03 août 2021

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Agenda

Annonces

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Attention

Samedi 10 avril

Messe à Trébrivan à 17h00

et non pas à Treffrin

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?