Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Le Congo, un pays riche qui fait la misère de ses habitants

DSC_0837 (Copier)
Le Père Georges Mutshipayi

Le père Georges, prêtre congolais au service de nos paroisses du Centre Bretagne a présenté son pays et son parcours. Le père Georges est prêtre de la République Démocratique du Congo et sur son parcours on retiendra, 28 ans de prêtrise, une licence en pédagogie appliquée, trois ans d’études à la Catho de Paris et une licence de théologie à la faculté catholique de Kinshasa. Cela l’amènera à occuper des postes importants dont la gestion des écoles catholiques du pays et là dit-il : « Je me suis heurté au pouvoir ». 

Sur la géographie du pays il le présente : « C’est un pays immense, le deuxième de ce continent, après l’Algérie. C’est aussi le 11ème pays du monde, traversé par un fleuve énorme, le Congo. Ce fleuve alimente une centrale hydraulique puissante car le fleuve a un débit constant et, paradoxe, il y a des quartiers de Kinshasa qui n’ont pas de courant car tout est vendu. » « Le Congo, ajoute le Père Georges, c’est une forêt immense, exploitée, détruite, pas replantée et le bois n’est pas travaillé sur place ; C’est aussi des minerais, comme le diamant, l’or, le cuivre, le coltan (qui permet la fabrication des téléphones portables). » Il ajoute : « Vous imaginez les conditions de travail dans ces mines, les Congolais ne profitent pas de leurs richesses, tout s’en va dans les multinationales, ces richesses sont leur misère. »

Conférence du Père Georges sur le Congo
L’assemblée à la conférence du Père Georges

Le contexte géopolitique n’est pas brillant : le pays est dominé par deux petits pays, le Rwanda et l’Ouganda. Le père Gorges expliquera le génocide (Hutus et Tutsis) et son incompréhension : « 99 % des Rwandais sont des chrétiens, et ils tuent, comment vivent-ils l’Evangile ? » Répondant à une question sur son arrivée ici : « Je me suis retrouvé entre l’enclume et le marteau. On a voulu me couper la parole. Il valait mieux partir et je suis heureux ici pour continuer ma mission. Inchallah ! »

JP GOURLAY

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

jeudi 05 août 2021

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Agenda

Annonces

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Attention

Samedi 10 avril

Messe à Trébrivan à 17h00

et non pas à Treffrin

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?