Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Le Credo (5)

Je crois en Jésus-Christ…. qui a souffert sous Ponce Pilate.

Chers lectrices et lecteurs, dans cet article sur le Credo, je vais aborder avec vous un terme qui fait problème et qui est, en un mot, difficile à accepter et digérer : LA SOUFFRANCE.

 Jésus a connu la souffrance sous le règne de Ponce Pilate. L’histoire nous dit que ce dernier était un citoyen romain, qui a occupé la charge de préfet de Judée. Il est envoyé à Rome comme empereur. Pilate est essentiellement connu pour avoir, selon les Évangiles, ordonné, à l’issue du procès de Jésus, l’exécution et le crucifiement de ce prédicateur juif, ce qui a conféré une notoriété exceptionnelle à un simple gouverneur de province. Il est reconnu comme étant aussi un lâche, un assoiffé de pouvoir. Sans trop exagérer, Pilate est considéré comme l’un des esclaves de la peur, du non-sens et des désirs affolés.

 Sous la pression de la clameur populaire, il a accepté de condamner un juste contre la libération d’un criminel. De vieilles pratiques qui perdurent dans le monde malgré les efforts des instances judiciaires.  

 Donc, innocemment, Jésus a connu la souffrance, non pas parce qu’il était coupable de quelque chose, mais parce que la raison du plus fort est la meilleure, selon le principe, déjà en vigueur, que les petits sont la proie des grands.

 Par contre, dans la foi, les croyants interprètent la souffrance du Christ comme un sacrifice consenti. Le Christ a pris sur lui nos souffrances. Face à la haine, face à la cruauté, Il a voulu manifester son amour jusqu’au bout. Jésus, dont les idées dites révolutionnaires, n’est pas violence, mais amour. Il s’agissait pour lui de briser le cercle de la haine et de la violence. Cette démarche l’a conduit à accepter la crucifixion, supplice romain réservé aux esclaves, donc le plus humiliant et le plus cruel.

Croire en Dieu qui a souffert revient à dire qu’il a compris nos souffrances car Lui-même a fait cette expérience et l’a assumée jusqu’à la dernière minute. Nous savons très bien que la volonté de Dieu est de faire de la vie humaine, avec ses faiblesses, ses souffrances et enfin sa mort, un chemin vers la vie, vers l’accomplissement, vers la perfection.

 

Par contre, Dieu continue de souffrir. Quand on lit, dans Mt 25, « Celui qui siège à la droite de Dieu sur son trône de gloire fraternise et se solidarise avec les plus petits et les plus faibles des hommes ! »

 Les paroles de Jésus répondent à l’interrogation qui résonne souvent dans notre esprit et dans notre cœur : « Où est Dieu ? » Où est Dieu, si dans le monde il y a le mal, s’il y a des hommes qui ont faim, qui ont soif, sans toit, des réfugiés ? Où est Dieu, lorsque des personnes innocentes meurent à cause de la violence, du terrorisme, des guerres ? Où est Dieu, lorsque des maladies impitoyables rompent des liens de vie et d’affection ? Ou lorsque les enfants sont exploités, humiliés, et qu’eux aussi souffrent à cause de graves pathologies ? Où est Dieu, face à l’inquiétude de ceux qui doutent et de ceux qui sont affligés dans l’âme ? Et voici la réponse de Jésus : ‘‘Dieu est en eux’’. Il souffre en eux, profondément identifié à chacun. Il est si uni à eux, presqu’au point de former ‘‘un seul corps’’.  Par exemple, si des gens souffrent de la faim, peut-être faut-il revoir comment est réparti le bien commun ?

 Dans notre vie d’hommes et de femmes de foi, à la manière de notre monde, nous faisons l’expérience de la souffrance, de près ou de loin. Pourquoi la souffrance ? Parce que l’homme est tout simplement un être fragile et qui a des désirs. Pris entre les tensions existentielles de fragilité et de désirs, nous nous retrouvons dans des situations qui donnent l’impression que Dieu est responsable de nos souffrances. Bien au contraire, Dieu, en son Fils Jésus, a pris sur lui nos péchés et nos souffrances afin de nous donner accès à ses multiples grâces et nous donner le salut.

Donc, heureuse souffrance ! heureuse souffrance !

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

mardi 03 août 2021

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Agenda

Annonces

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Attention

Samedi 10 avril

Messe à Trébrivan à 17h00

et non pas à Treffrin

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?