Canonisation de Mère Teresa

Née en 1910 à Skopje, actuellement en Macédoine, Agnès Gonxha quitte sa famille à 18 ans pour rejoindre la congrégation des Sœurs de Lorette en Irlande, puis en Inde. En 1931, en prononçant ses premiers vœux, elle devient sœur Térésa. Lors de ses vœux définitifs, à 36 ans, elle est appelée mère Térésa. Elle reçoit une révélation intérieure : l’invitation à vivre parmi les pauvres. En 1948, Térésa revêt son fameux sari blanc bordé de bleu et va travailler dans les bidonvilles de Calcutta.

A 69 ans, elle reçoit le prix Nobel de la Paix.

De son vivant elle aura ouvert 600 maisons de missionnaires de la Charité. On dénombre aujourd’hui 5150 missionnaires, ainsi que des foules de contemplatifs, qui perpétuent son œuvre.

Décédée à Calcutta en 1997, mère Térésa a été béatifiée par Jean-Paul II en 2003 et canonisée le 4 septembre dernier. Elle sera fêtée le 5 septembre.

Retenons ses paroles extraites de « Un chemin tout simple » (1995) :

« Le fruit du silence est la prière,

Le fruit de la prière est la foi,

Le fruit de la foi est l’amour,

Le fruit de l’amour est le service,

Le fruit du service est la paix. »

,