Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Vivons une quarantaine salutaire sans « la face de carême »

  Vivons une quarantaine salutaire sans « la face de carême »

L’épidémie de Covid nous a familiarisés avec le terme de quarantaine même si le mot ne retrouve pas son sens initial : une période de 40 jours c’est le temps qui va du mercredi des Cendres (le 17 février en 2021) au dimanche de Pâques (le 4 avril).

Le nombre quarante est hautement symbolique dans la Bible : le déluge a duré 40 jours. Moïse, après avoir tué un Égyptien, a passé 40 ans à garder des troupeaux dans le désert. Ensuite, il a passé 40 jours et 40 nuits sur le Mont Sinaï et intercédé pour Israël pendant 40 jours et 40 nuits. Le Christ a passé 40 jours dans le désert. Jésus est monté au ciel 40 jours après sa résurrection.

Au Moyen-Âge le carême, véritable rite social, était une période très contraignante. Les fidèles n’ont droit qu’à un repas quotidien (aucun le vendredi saint ni le samedi saint, veille de Pâques) composé de pain, d’eau et de légumes. Il leur faut également renoncer aux divertissements, consacrer plus de temps au silence et à la prière pour se rapprocher de Dieu. Frugalité, privations, pénitence, … de quoi déprimer tout un chacun et lui donner une mine triste et abattue, bref, une « face de carême ».

Aujourd’hui les règles se sont beaucoup assouplies. Depuis 1949, l’Église catholique ne préconise le jeûne que le mercredi des Cendres et le Vendredi saint et met plutôt l’accent sur le caractère spirituel du carême. Période de partage, de prière et d’approfondissement de la foi, il prend des formes variées et, si les privations font partie de sa pratique, ce n’est cependant pas un temps de tristesse. C’est au contraire un temps d’espérance et de joie qui doit nous permettre de nous recentrer sur l’essentiel afin d’être plus réceptifs et disponibles envers Dieu et les autres.

L’imposition des cendres, ce mercredi, peut aussi s’accompagner de l’autre formule « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Le mercredi des Cendres est précédé du Mardi gras qui, il y a peu de temps encore, donnait lieu à des festivités comme le carnaval où les gens se déguisaient et portaient des masques (mais est-ce bien original cette année ?). Cette journée festive consiste en des réjouissances avant le carême.

Ainsi l’expression « faire gras » signifie manger de la viande, par opposition à « faire maigre » : jeûner.

La période de carême, pour les catholiques, commence par la célébration de la messe du mercredi des Cendres.

Dans la première lecture le prophète Joël nous rappelle que le Seigneur attend notre réponse à l’appel de sa miséricorde : « Maintenant revenez à moi de tout votre cœur. Déchirez vos cœurs et revenez au Seigneur votre Dieu car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour. »

L’Évangile est un passage de saint Matthieu qui incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais dans le secret de leur cœur.

Le pape François, en 2020, nous rappelait l’exhortation de saint Paul : « Laissez-vous réconcilier avec Dieu ! » 

« Seuls nous ne pouvons enlever la poussière qui salit notre cœur. Seul Jésus qui connaît et aime notre cœur peut le guérir. Le carême est le temps de la guérison. »

Ainsi nous n’afficherons pas cette « face de carême » qui n’est en rien le reflet de ce que vivent les chrétiens.

Chacun peut trouver son propre jeûne afin d’arriver à Pâques débarrassé de son addiction : alcool, cigarettes, gourmandises, … Mais aussi, par exemple, réduire le temps passé sur son smartphone, sur les réseaux sociaux : ces abus qui nous amènent souvent à nous coucher tard, voire à l’insomnie et qui génèrent quelquefois colère ou déprime.

Dans l’un de ses messages de carême saint Jean-Paul II invitait « à ne pas prendre des mines sombres et abattues mais plutôt à s’émerveiller du don reçu : la vie. »

Vivons cette période de carême 2021 comme une quarantaine salutaire : un temps privilégié de joie spirituelle pour se recentrer dans l’amour de Dieu sur le chemin vers Pâques. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

dimanche 09 mai 2021

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Agenda

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?