Un nouveau prêtre pour l’été

Père Benoît MwelaComme vous avez pu le lire dans le bulletin de juin l’abbé Benoît Mwela sera au service de nos paroisses du 15 juillet au 15 août.

Afin de mieux le connaître, il a tenu à se présenter à nos lecteurs.

Je suis né le 17 décembre 1954 à Luluabourg, ville du Congo belge, aujourd’hui Kananga, de la République Démocratique du Congo (R.D.C.).

Ordonné prêtre le 3 juin 1979, l’un des premiers du diocèse, je suis nommé vicaire de paroisse puis recteur au séminaire saint Jean-Marie Vianney.

Après mes études d’économie à l’université de Kinshasa, la hiérarchie m’a confié la direction d’une école commerciale secondaire de plus de 1800 élèves.

Je suis arrivé en Belgique, à Bruges, en octobre 1994, pour une année sabbatique à l’abbaye saint André. Durant cette année j’ai pu suivre les cours de théologie à la Catho de Lille.

A partir de 1995, installé à Liège, j’ai exercé les fonctions de vicaire, puis de curé dans le diocèse.

Je suis retourné à Kinshasa, capitale de la R.D.C., ayant été sollicité par l’archevêque  de Kinshasa et  voulant tenter aussi une autre expérience.

De l’Europe, j’ai compris que l’engagement et la place des laïcs ne sont plus à démontrer.

La prise en charge de l’Eglise par les fidèles chrétiens est certainement l’œuvre de l’Esprit Saint.

Les mentalités sont différentes de celles de mon pays : ici la liturgie est belle et soignée tandis qu’en Afrique on est émerveillé par les danses, les chants et la longueur des cérémonies.