Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

« Jean Vanier savait se mettre à la hauteur des petits »

Tugdual Derville, le fondateur de l’association À bras ouverts, a rencontré Jean Vanier en 1987. Ému à l’annonce de la disparition de celui qu’il considérait comme « le grand-père » d’ABO, il revient pour Aleteia sur cette amitié au long cours et témoignage d’une vie tournée vers les plus petits.

Alors qu’il ne le connaissait que de nom, notamment grâce à la revue Ombres et Lumière, le jeune Tugdual Derville rencontre pour la première fois Jean Vanier en 1987, un peu par hasard, sur une aire d’autoroute qui s’appelait l’Arche ! Les deux hommes se sont ensuite régulièrement revus pour partager prières et conversations. Quelles étaient vos relations avec Jean Vanier ?
Nous avions une relation d’amitié. Je le voyais régulièrement, pour parler mais aussi prier. Je lui racontais les avancées ou les doutes sur l’évolution d’À bras ouverts, puis sur mes engagements actuels, et il écoutait toujours avec beaucoup d’attention et de bienveillance. Je garderai le souvenir de ces conversations mais aussi de nos prières, mains dans les mains, avec mon épouse et lui. Nous sommes nombreux à avoir une histoire personnelle avec lui.

 

Lire aussi :   « Jean Vanier avait la capacité de relever des gens »

 

 

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué chez Jean Vanier ?
Sa manière concrète de vivre la spiritualité du pauvre et l’Évangile « ne méprisez aucun de ces petits ». Dans son action bien sûr mais avant tout dans son regard, il savait se mettre à la taille de tous. Physiquement, il était très grand, des bras immenses et entourant, or il savait toujours se mettre à la hauteur des petits. Sa simplicité aussi, quand nous allions déjeuner avec lui, nous faisions ensuite la vaisselle ensemble, dans un esprit de joie, il avait beaucoup d’humour. Quels sont ses enseignements qui vous ont touché le plus?
C’est un homme qui, toute sa vie, aura été sur la ligne de crête entre la vérité et la charité. Il avait par ailleurs une conscience aiguë de la souffrance des hommes. C’était aussi un rebelle, notamment sur la place du pauvre dans l’Église. Il aura connu et vécu la solitude du prophète avec une humilité évidente, d’où son rayonnement, car il parlait à tous, le riche comme le pauvre.

 

Lire aussi :

Sans Jean Vanier, ces initiatives n’auraient pas vu le jour

 

 

Mais c’était aussi un homme moderne. Il a su inventer des modes nouveaux et des accompagnements spécifiques pour les personnes handicapées. Il était de son temps et profitait des avancées humaines et sociales pour mieux les accueillir. C’est l’amour qui lui permettait de déployer son inventivité.

Un homme de grande prière également ?
Oui ! Il avait une façon inimitable de prononcer le nom de Jésus. Il le disait avec une telle densité, qu’à chaque fois, je pensais à cette phrase « au nom de Jésus, tout genou fléchisse ». Par la prière, il a fait un gros travail sur lui pour adoucir son cœur. Chaque état de sa vie a été vécu dans la joie, avec beaucoup d’humour même dans l’impuissance de sa vieillesse. Il était paisible avec le Seigneur, en conversation. Je crois qu’il est mort ainsi, en ressemblant à ceux à qui il avait donné sa vie. Quel magnifique témoignage !

 

Aujourd'hui

vendredi 02 décembre 2022

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Quelques nouvelles !

Nous avons l’impression que l’année civile 2022 vient tout juste de commencer et déjà nous avons en mains le dernier bulletin, c’est-à-dire celui du mois de décembre. Que le temps passe vite !

Lire la suite »

Agenda

décembre 2022
Aucun événement trouvé !

Annonces

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?