Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Homélie pour le 3ème dimanche de Pâques

Mes sœurs, mes frères, chers toutes et tous,

Il y a déjà 15 jours depuis que nous vivons, dans la foi, la résurrection du Christ. La mort, si puissante qu’elle est, ne pouvait retenir le corps de Jésus.

Depuis le lendemain du jour de Pâques, l’Église nous propose des passages bibliques qui rapportent les témoignages des apôtres et les différentes manifestations de Jésus auprès de ses pauvres disciples.

Dans la première lecture (Ac 2, 14.22b-33), nous avons un vibrant témoignage de l’apôtre Pierre, lui qui a renié trois fois son attachement au Christ. Voilà, après la reconnaissance d’une si grave erreur, le voici en présence du peuple juif et de tous ceux qui résident à Jérusalem : « Vous, prêtez l’oreille à mes paroles !  Rappelez-vous bien la prophétie de David sur le futur roi : Dieu ne peut pas abandonner son Fils au séjour des morts. Et sa chair n’a pas vu ou n’a pas connu la corruption. » Tel a été le message de l’apôtre qui doit être le nôtre aujourd’hui, celui d’annoncer un Christ, vivant, qui a le pouvoir même sur la mort. Ne pensez-vous pas qu’il nous a donné ce même pouvoir le jour de notre baptême ?

Je veux bien répondre à cette interrogation en me basant sur le troisième paragraphe du psaume du jour (Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10, 11)

« Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption. »

 Dieu le Père a donné un tel pouvoir au Fils et Lui-même, ce Fils, nous donne le même pouvoir. L’apôtre Pierre également, dans la deuxième lecture (1 P 1, 17-21), est très clair avec nous. Il nous montre comment nous avons obtenu cette grâce :

« Ce n’est pas par des biens corruptibles, l’argent ou l’or, que vous avez été rachetés de la conduite superficielle héritée de vos pères ; mais c’est par un sang précieux, celui d’un agneau sans défaut et sans tache, le Christ. »

Nous qui avons la chance d’être en contact avec Dieu par sa Parole et par nos œuvres, il faut tout simplement rendre grâce au Seigneur. Nous qui sommes témoins de son amour, missionnaires et envoyés, témoins de sa joie, il faut seulement dire que : si j’annone l’Évangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire. Le Seigneur a versé son sang pour nous libérer de nos penchants mauvais.

Cet Agneau que nous regardons et contemplons quand le prêtre dit : Heureux les invités au repas du Seigneur, voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Et chacun, dans son profond regret, s’incline ou se frappe la poitrine en disant : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri. Guéri de quoi ? Des maux de tête, de la grippe, de la fièvre… ? Ben non, on peut trouver dans des pharmacies des cachets pour résoudre ces quelques petits problèmes grâce à l’ordonnance d’un médecin reconnu. La guérison que le Christ nous donne est une guérison spirituelle qui délivre notre âme de tous les mauvais sentiments ne venant pas de Dieu.

L’Évangile du jour (Lc 24, 13-35), que nous connaissons presque tous par cœur, relate la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs. Encore une autre manifestation de Jésus. Saint Luc précise que l’un d’eux s’appelait Cléophas ; il ne donne pas le nom du deuxième. Mais, si nous relisons cet Évangile à notre niveau, nous pouvons dire que ce deuxième disciple c’est chacun de nous : chaque être humain, découragé, fatigué, abandonné, désespéré par la maladie ou par des déceptions de la vie. Saint Luc nous redit que Dieu veut nous aider à reprendre force et nous accompagner sur nos chemins difficiles.

Saint Luc souhaite également nous dire que nous avons ce devoir d’être disponibles et disposés pour accompagner et réconforter celles et ceux qui sont éprouvés par le deuil, la violence, les addictions à l’alcool, la drogue et autres difficultés, dans le quotidien de la vie.

Mes frères, mes sœurs, cette route d’Emmaüs c’est un peu comme un bout de chemin de notre vie, là où l’on se pose beaucoup de questions sans réponses immédiates. Là où, souvent, on s’attend à tout autre chose qu’à Dieu lui-même… Sur notre chemin vers Dieu, nous marchons, tantôt heureux et plein d’espérance, tantôt accablés et découragés. Mais, sachez que, chers amis, nous avons Quelqu’un qui veut rester avec nous, qui veut ouvrir notre intelligence et qui veut nous aider à prendre de nouvelles directions.

Dans ce moment difficile que connait aujourd’hui notre monde, n’hésitez pas à demander à Dieu de nous protéger et d’être la lumière qui éclaire les dirigeants dans leurs différentes prises de position, pour le bien-être de tous et non pour une petite minorité !

Enfin, que nos actes et nos paroles témoignent d’un Jésus libérateur et sauveur, d’un Jésus qui accueille, d’un Jésus qui fait route avec.

Amen.

Jean Bernard, votre frère.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

mardi 09 mars 2021

Articles récents

Agenda

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?