Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Homélie pour le 2ème dimanche de l’Avent 2020

Chers amis bonjour,

Nous sommes le dimanche 6 décembre, deuxième dimanche de l’Avent de l’année B. L’Église nous propose l’Évangile de saint Marc pour cette nouvelle année liturgique.

La première lecture est extraite du livre du prophète Isaïe, chapitre 40, versets 1 à 5 et 9 à 11. Le prophète introduit ce chapitre par le verbe « consoler ». L’auteur conjugue ce verbe au mode impératif qui pourrait se traduire comme un ordre, une obligation. Ce n’est pas un ordre moral. Dans l’Ancien Testament, les prophètes n’ont pas été choisis pour donner des leçons de morale au peuple d’Israël, mais pour annoncer la venue du Fils de l’Homme, pour annoncer la paix, la justice et pour dénoncer l’injustice des tout-puissants. De même aujourd’hui notre Église est loin d’être une institution moralisante mais elle est plutôt porte-parole de Dieu à travers chaque baptisé.

Le prophète, dans sa mission de guetteur et de veilleur, demande au peuple non seulement de se consoler les uns les autres mais aussi de tracer dans les terres arides une route pour notre Dieu. Une terre aride, normalement, c’est une terre stérile. Dans ce cas, l’Eglise veut juste nous rappeler notre mission et notre devoir. Alors, comment identifier les terres arides ? Eh bien, c’est une foi qui ne produit pas. Et saint Jacques nous le dit clairement dans sa lettre, au deuxième chapitre, versets 14 et suivants, plus particulièrement, au verset 18 : 

« Tu as de la foi ; moi aussi, j’ai des œuvres ; prouve-moi ta foi sans les œuvres et moi, je tirerai de mes œuvres la preuve de ma foi. » 

Que le Seigneur nous donne une foi active ! Qu’il nous donne ses bienfaits afin que notre terre donne son fruit et non notre fruit, comme le dit le psalmiste dans le psaume 84 !

Dans la deuxième lecture (deuxième lettre de saint Pierre, apôtre, chapitre 3, versets 8 à 14), saint Pierre nous rappelle ce que nous attendons du Seigneur : un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice comme fruit de Dieu. L’apôtre invite ses concitoyens dans la durée et invite chacun de nous, non seulement à demander au Seigneur de faire disparaître cette terre de haine et de violence, mais aussi que chacun de nous se donne la peine pour contribuer à construire cette terre nouvelle. En attendant, que les baptisés, les chrétiens, répondent à leur vocation commune comme le dit l’apôtre :

« Vous voyez quels hommes vous devez être, en vivant dans la sainteté et la piété, vous qui attendez la venue du Fils de l’Homme. »

Dans l’Évangile de ce jour (Marc 1, 1 à 8), nous écoutons saint Marc qui nous présente Jean, le Baptiste, c’est-à-dire celui qui baptise, comme étant le Messager qui ouvre le chemin et comme la voix qui crie dans le désert.

Pourquoi Jean Baptiste a choisi le désert pour annoncer la venue du Messie ? Dans la Bible, le désert, c’est le lieu de la rencontre avec Dieu. Le désert est aussi le symbole de l’aridité de nos cœurs.

Mes sœurs et frères, je pense aussi à tous ces déserts d’humanité où l’homme est devenu pire qu’un loup pour l’homme, déserts de dignité dans lesquels des hommes et des femmes sont traités comme du matériel qu’on utilise et qu’on jette, comme des moins que rien. Et je vous invite à ne pas oublier les nombreux déserts de solitude, les déserts d’amour de ceux qui ne savent pas aimer et ne se sentent pas aimés. Dans tous ces déserts, il faut penser à tous ceux qui n’arrivent pas à se comprendre ni à se supporter.

A la suite de Jean Baptiste, le Seigneur nous a appelés pour nous envoyer dans ces déserts. Dieu nous appelle à être des consolateurs et des consolatrices. Il nous appelle à répandre des semences de bien dans l’humanité.

Je reprends le numéro 54 de la dernière lettre encyclique du pape François :

« FRATELLI TUTTI » : « La pandémie que nous vivons actuellement nous a permis de distinguer et de valoriser de nombreux hommes et femmes, compagnons de voyage, qui, dans la peur, ont réagi en offrant leur propre vie. Nous avons pu reconnaître comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires qui, sans aucun doute, ont écrit les événements décisifs de notre histoire commune : médecins, infirmiers et infirmières, pharmaciens, employés de supermarchés, agents d’entretien, assistants, transporteurs, hommes et femmes qui travaillent pour assurer des services essentiels et de sécurité, bénévoles, prêtres, personnes consacrées … ont compris que personne ne se sauve seul ».

Chers amis, vivons cette période de préparation à Noël comme un renouvellement de notre rencontre avec le Seigneur et entre nous (6 personnes). Et pour les grandes familles ?

Que ce temps de l’Avent nous invite à revoir les chemins de paix, de justice, de joie et d’amour que nous avons à construire ensemble !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Aujourd'hui

dimanche 25 juillet 2021

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Agenda

Annonces

Catéchèse

Nous avons débuté l’année scolaire avec un calendrier de plusieurs dates pour les Catés/dimanche ; mais la situation sanitaire a imposé de revoir nos interventions en catéchèse avec les enfants de la Zone de Rostrenen.

Depuis le début du mois de février, l’équipe des catéchistes propose la catéchèse en alternance entre Rostrenen et Corlay les mercredis soit de 10h à 11h30, soit de 14h à 15h30 ou soit les samedis de 10h à 11h30.

Pour voir l’ensemble du programme, cliquer ici

Pour inscrire vos enfants il convient d’appeler au presbytère de Rostrenen ou Louis Le Mée au :
07 55 62 77 80.

Baptême

Actuellement il ne nous est pas possible de prévoir les rencontres de préparation au baptême. Toutefois les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les journées de préparation ne sont pas fixées mais, dès à présent, les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Attention

Samedi 10 avril

Messe à Trébrivan à 17h00

et non pas à Treffrin

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?