Paroisses de Haute Cornouaille

Corlay - St Nicolas du Pélem

Gouarec

Rostrenen

Maël-Carhaix

Objection de conscience

Ramenée sur le devant de la scène politique à l’occasion de la pré-campagne présidentielle, une proposition de loi de députés de gauche envisage de supprimer la clause de conscience pour les médecins qui refusent de pratiquer un avortement. Autre exemple : en Belgique, depuis le vote de la loi autorisant l’euthanasie il y a 21 ans, ce qui était interdit est désormais devenu obligatoire pour les médecins, l’objection de conscience étant dès lors considérée comme une obstruction inacceptable.

Illustrations, parmi d’autres, des dérives d’une société où il n’existe plus de soubassement moral commun. C’est ce que le cardinal Ratzinger avait appelé la « dictature du relativisme », c’est-à-dire une idéologie « qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs ». Hélas, les chrétiens n’en sont pas indemnes, soulignait-il, victimes des courants de pensée et des « modes » idéo[1]logiques les plus néfastes au cours des dernières décennies.

Pourtant, en 1917 déjà, la Sainte Vierge Marie à Fatima avait prévenu: si le monde ne renonce pas à la folie d’une vie sans Dieu, « la Russie [c’est-à-dire le matérialisme athée] répandra ses erreurs sur le monde ». Certes, le mur de Berlin est tombé, mais sommes-nous certains que ses méfaits aient totalement disparu de nos esprits? Le consumérisme et le relativisme qui l’accompagne ne s’appuient-ils pas sur les mêmes fondements, déguisés sous d’autres oripeaux ?

C’était le constat dressé par Alexandre Soljénitsyne, lorsqu’il affirmait en 1978: « À l’Est, c’est la foire du Parti qui foule aux pieds [la vie intérieure], à l’Ouest, c’est la foire du Commerce. » Mais pour l’auteur de L’Archipel du goulag – qui savait de quoi il parlait –, c’était une « maladie analogue » qui prospérait de chaque côté du Mur. De ce côté-ci, avons-nous trouvé les anticorps ? Rien n’est moins sûr. Sans doute parce que le virus nous a été inoculé plus subtilement…

Le sanctuaire inviolable de la conscience

Ces anticorps, il faut donc les chercher chez ceux qui, tel l’écrivain russe, ont résisté dans le sanctuaire inviolable de leur conscience. Et qui ont parfois obtenu de faire dérailler la machine totalitaire. En affirmant contre vents et marées les valeurs humaines et éternelles auxquelles ils croyaient.

Un humanisme où le mal est nié

Pour Soljénistyne, le point de départ de ces fléaux a été une « conception humaniste » qui nie l’existence du mal dans l’homme, et considère avec Rousseau que c’est la société qui pervertit l’homme, et pas l’inverse. Il suffirait donc de la changer – ce qu’ont tenté toutes les entreprises totalitaires depuis la Révolution française. Sauf qu’à nier le mal à l’intérieur même de l’être humain, et à vouloir le réformer par ses propres forces, l’homme se prive de la possibilité d’une rédemption par un autre que lui-même, bien plus puissant car divin. Sans doute faut-il plutôt commencer par se mettre à genoux, pour retrouver une juste perception de ce qu’est l’homme, ni ange ni bête, mais capable du meilleur comme du pire… Et implorer la miséricorde de Dieu, seule capable de lutter efficacement contre le mal et son origine diabolique! Là se trouve un fondement solide pour le bien de tous.

Aymeric Pourbaix

Rédacteur en chef de France Catholique

Aujourd'hui

lundi 03 octobre 2022

Cliquez sur le "saint du jour"
et découvrez son histoire

Articles récents

Le jardin du calvaire

Bien accueilli à la maison du Sacré-Cœur à Créhen, la santé du père Célestin, convalescent, évolue favorablement. Il nous livre ici ses méditations et ses sentiments

Lire la suite »

Agenda

There is no Event

Annonces

Baptême

Les familles qui souhaitent faire baptiser leur enfant au cours de l’année peuvent contacter le presbytère pour les démarches avec la possibilité de fixer une rencontre avec un prêtre.

Mariage

Les couples qui souhaitent se marier peuvent contacter le presbytère pour fixer une rencontre avec un prêtre

Prions pour les vocations

Février 2021

Marie et Joseph emmènent Jésus au temple pour le présenter au Père et qu’il lui soit consacré.

C’est guidé par l’Esprit que Syméon reconnait Jésus !
Seigneur, nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes qui te consacrent leur vie.
Seigneur, que l’Esprit ouvre les cœurs et aide à discerner la vocation à laquelle tu appelles chacun de tes enfants.

Nous te confions plus particulièrement aujourd’hui ceux que tu appelles à une vie consacrée.

AMEN

Vous nous quittez déjà ? Avez-vous donné au Denier ?

Vous nous quittez déjà ?
Avez-vous donné au Denier ?