Un séminariste en apostolat au Village St Joseph

Depuis début septembre, le Village St Joseph et la paroisse de Rostrenen accueillent un séminariste, Géraud, qui nous vient du diocèse de Versailles pour passer une année d’apostolat sur notre diocèse.

Géraud, peux-tu te présenter ?

J’ai 23 ans et j’ai la joie d’être séminariste pour le diocèse de Versailles. Je suis le 3ème d’une famille nombreuse (j’ai 4 frères et une sœur). J’ai toujours vécu dans les Yvelines, et notamment à Versailles. Après mon bac, je me suis lancé dans une licence en économie-gestion. Je suis ensuite entré, en septembre 2014, à la Maison St Jean Baptiste (l’équivalent pour le diocèse de St Brieuc et Tréguier de la Maison Charles de Foucauld) pour une année de fondation spirituelle. L’année suivante, je suis entré au séminaire de Versailles où j’ai suivi 2 années de philosophie. Ces trois années ont été extrêmement riches humainement, intellectuellement et spirituellement. Mon évêque m’a ensuite proposé de faire un an en mission pour me mettre au service des plus pauvres. Il m’a donc envoyé au Village St Joseph. Le week-end, je suis en paroisse avec l’abbé Jean-Marc l’Hermitte.

Comment as-tu connu l’existence du Village St Joseph ?

Lorsque mon supérieur de séminaire m’a informé que mon évêque m’envoyait au Village St Joseph, je ne connaissais pas du tout cette structure. Je me suis donc renseigné, notamment en visitant leur site internet et en lisant le livre qui a été écrit sur le Village. Avant d’arriver en septembre, j’ai aussi souhaité passer quelques jours au Village avant l’été afin de mieux découvrir le quotidien du Village, rencontrer les référents et surtout, commencer à connaître les personnes qui y habitent. J’ai donc passé 3 jours au Village à la fin du mois de juin. De son côté, mon supérieur de séminaire ne connaissait pas non plus le Village avant qu’un des prêtres du conseil du séminaire lui en parle pour m’y envoyer.

Quelle est ta mission ?

Je n’ai pas de mission prédéfinie au Village, ni de responsabilité particulière … et c’est justement cela que j’apprécie dans cet apostolat. En m’envoyant en centre-Bretagne, mon supérieur ne m’a pas fixé d’objectifs à atteindre ou de choses à accomplir. Au contraire, j’ai souhaité, en lien avec ma formation au séminaire de Versailles, vivre avec les personnes du Village. Ainsi, ma mission, c’est tout simplement d’assurer une présence gratuite et humble au Village, de prendre part aux activités et d’aider là où il y a besoin. De ce fait, mon programme varie en fonction des demandes : j’aide aux jardins, aux récoltes, à assurer le fonctionnement du Village, à véhiculer ceux qui en ont besoin, … Chaque jour est différent et me réserve de belles surprises. Je suis vraiment heureux de pouvoir me lever chaque matin en ne sachant pas clairement ce que je ferai ; c’est une façon de m’en remettre entre les mains du bon Dieu : Lui seul sait ce qu’il est bon que je fasse aujourd’hui ! Je n’ai pas non plus de rôle particulier quant à la vie spirituelle du Village. On ne me demande pas de servir la messe ou d’assurer la préparation de la liturgie. Bien sûr, je donne un coup de main quand il y besoin, mais je ne suis pas le « référent liturgique », ce qui est, je pense, bénéfique à la fois pour moi – cela me permet de vivre chaque liturgie simplement et pleinement et à ne pas toujours devoir me soucier de son « organisation » – mais aussi pour mes frères et sœurs du Village – qui peuvent ainsi se sentir responsabilisés et apporter leurs « petites touches ».

Quel est ton rôle sur la paroisse ? ton vécu ? tes impressions ?

Je suis donc sur la paroisse de Rostrenen du samedi matin au dimanche soir, 3 week-ends sur 4 environ. Mon supérieur a souhaité que je puisse avoir, en complément du Village, une expérience paroissiale, non seulement pour que je puisse découvrir la vie d’une paroisse bretonne, mais aussi (et surtout ?) pour que je puisse me reposer un peu. Néanmoins, en accord avec le curé, l’abbé Jean-Marc l’Hermitte, j’ai voulu me mettre au service des jeunes, notamment en donnant un coup de main à l’équipe profession de foi (KT des 6ème) et confirmation (4ème et 3ème) de la paroisse. Le dimanche, je sers la messe, et j’aide de temps en temps pour chanter.

Etre en insertion sur une paroisse bretonne me plait beaucoup. Cela me permet de découvrir la vie d’une paroisse différente de celles que j’ai sur mon diocèse. Je peux ainsi découvrir les enjeux, les trésors, les difficultés rencontrées par la paroisse. Cette expérience est véritablement enrichissante.

Qu’est ce que cette insertion sur le diocèse du 22 pourrait t’apporter lorsque tu reviendras dans ton diocèse [celui de Versailles] ?

Je n’aime pas trop comparer les diocèses entre eux car chaque paroisse a ses spécificités, ses forces et ses limites. Néanmoins, cette année dans une paroisse bretonne m’aidera très certainement à changer mon regard sur la mission que chaque prêtre doit assumer … Selon moi, la mission principale de chaque prêtre, c’est d’aimer et de faire aimer le bon Dieu.

Un autre point qui m’a marqué en Bretagne, et qui est sûrement davantage visible dans le 22 que dans les Yvelines, c’est l’importance de la « piété populaire » ; cette piété est encore très présente en France et il est important que les prêtres sachent s’en servir afin de faire grandir en sainteté chacun des fidèles qui leur son confiés.

De façon plus générale, comment vois-tu notre Eglise ? quels sont tes souhaits pour l’avenir ?

L’Eglise souffre, elle est attaquée et elle est souvent mal comprise (ou plutôt pas écoutée). Toutefois, l’Eglise repose sur le Christ, et c’est pourquoi, elle a, selon moi, un bel avenir devant elle. Elle est appelée à rayonner toujours plus dans un monde qui en a profondément besoin d’elle et de l’Evangile. Mais pour cela, nous sommes TOUS appelés à y participer. A nous de nous montrer « à la hauteur » de cette soif de vérité … Je pense que notre Pape François incarne parfaitement l’attitude à avoir : être missionnaire, ne pas avoir peur de sa foi mais au contraire, rayonner de ce magnifique trésor que constitue notre foi !

A titre plus personnel, je ne désire rien d’autre pour le moment que de vivre cette année d’apostolat au Village en donnant le meilleur de moi-même et, à travers cet humble service, grandir en sainteté. Pour les années à venir, cela dépendra de ce que je percevrai de la volonté du Bon Dieu pour moi … peut-être prêtre si telle est Sa volonté !

Au terme de cet entretien, je me permets de confier à votre prière les séminaristes du diocèse de Versailles et mon apostolat au Village St Joseph. Soyez tous assurés de ma prière.

 

Propos recueillis par Joël Le Biavant

,

Les commentaires sont fermés.
[google49b03c5e76cc1d51.html]