Qu’est-ce que le temps de l’Avent ?

Bible hébraïque

Le temps de l’Avent (du latin adventus, « venue, avènement ») s’ouvre le 4ème dimanche avant Noël. Cette année il commence le 2 décembre.

 

L’Avent est la période durant laquelle les chrétiens se préparent à célébrer la naissance de Jésus Christ à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le cœur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : « Il est venu, Il vient, Il reviendra ! »

Pour les chrétiens la venue de Jésus sur terre est un événement décisif pour l’humanité : Dieu, l’Eternel, s’est fait homme parmi les hommes, de sa naissance à sa mort sur la croix, il a partagé la condition humaine. L’Avent est un temps de préparation marqué par la symbolique de l'attente et du désir.

 

Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique : tout au long de cette nouvelle année ce sera l’Evangile de Saint Luc que nous entendrons. Il nous fera revivre les grands événements de la vie et de l’enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa Résurrection (Pâques). Avec lui, l’Église nous invite à revivre « tous les grands événements de l’histoire du salut dans « l’aujourd’hui » de sa liturgie.

 

L’Avent dans la Bible

Pendant les messes de l’Avent, les lectures rappellent d’abord la longue attente par les Hébreux du Sauveur annoncé par Dieu : « Un rameau sortira de la souche de Jessé (père de David), un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur : Esprit de sagesse et de discernement, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte du Seigneur. » Isaïe 11, 1-10

D’autres lectures rappellent comment fut conçu et attendu l’enfant Jésus : l’ange Gabriel apparaît à Marie et lui annonce qu’elle va « concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus (…) L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu » Luc 1, 26-38.

Nous entendons aussi Jean-Baptiste, fils d’Elisabeth et Zacharie, cousin de Jésus, appeler ses compatriotes à la conversion et annoncer la venue imminente du Fils de Dieu : « Moi, je vous baptise dans l’eau pour vous amener à la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. » Marc 1,1.8 ; Jn 1,19.28

Pour nous, aujourd’hui, le temps de l’Avent nous appelle à la conversion intérieure. Les célébrations rappellent, en permanence et avec force, que nous devons nous mobiliser spirituellement pour que la foi soit un ferment constant de renouvellement personnel et social.

 

Dans le temps de l’Avent on peut recevoir le sacrement du pardon, avant ou après les messes célébrées. Il y aura aussi deux célébrations pénitentielles (préparation commune et démarche individuelle), le mercredi 19 décembre à 19 h 00 à Corlay et le vendredi 14 décembre à 20 h 00 à Rostrenen.

Pour aller plus loin sur l’Avent : http://www.liturgiecatholique.fr et http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Avent