Les édifices religieux

Relatant l’an dernier le pardon de Saint-Michel-en-Glomel, un journaliste local notait que la cérémonie s’était déroulée « en la chapelle ». Ceci a bien entendu surpris, voire agacés les fidèles michelois, attachés à leur église.

Cet événement me donne l’opportunité de redéfinir pour nos lecteurs les différents édifices : cathédrale, basilique, abbatiale, collégiale, église, chapelle.

La cathédrale

Beauvais – La cathédrale

Dès le 12ème siècle, dans les neuf évêchés bretons liés aux saints fondateurs de l’Armorique, des cathédrales sont édifiées ou réédifiées : Dol-de-Bretagne, Nantes, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier et Vannes.

Après la Révolution, le concordat de 1801 fait coïncider évêché et département : c’est ainsi que Mgr Moutel est aujourd’hui évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.

La cathédrale désigne, dans chaque diocèse, l’église de l’évêque. Elle tire son nom de la cathèdre, siège réservé à l’évêque.

 

La basilique

 

Tréguier: Les insignes de la basilique: le pavillon et le tintinnabulum

C’est une église privilégiée : un titre honorifique donné par le pape à une église où de nombreux fidèles viennent spécialement honorer le Christ, la Vierge ou un saint célèbre.

Outre les basiliques majeures que sont les grandes églises romaines (Saint Pierre, Saint Paul, Saint Jean et Sainte Marie Majeure), on distingue les basiliques mineures comme celles de Lourdes, Lisieux ou Sainte Anne d’Auray, lieux de pèlerinage.

Dans notre diocèse nous recensons six basiliques mineures :

Notre-Dame de Bon-Secours à Guingamp,

Notre-Dame de Délivrance à Quintin,

Notre-Dame d’Espérance à Saint-Brieuc,

Notre-Dame de Saint-Sauveur à Dinan,

La cathédrale Saint-Etienne à Saint-Brieuc,

Ainsi que la cathédrale de Saint-Tugdual de Tréguier, élevée au rang de basilique par Pie XII, en 1951.

Au plan national, mentionnons le Sacré-Cœur à Montmartre et Notre-Dame de la Garde à Marseille.

L’abbatiale

 C’est l’église propre à un monastère ou à une abbaye. Parmi les abbatiales encore habitées, citons Langonnet, Landévennec, Timadeuc ou Kergonan.

Saint-Denis, au nord de Paris, fut à l’origine une abbatiale avant de devenir basilique, puis cathédrale lors de la création du diocèse de Saint-Denis.

La collégiale

C’est une église desservie par un collège ou chapitre de chanoines. L’expression « avoir droit au chapitre » trouve là son origine.

L’église de Rostrenen est devenue collégiale au 15ème siècle, suite à une bulle (lettre apostolique) du pape Sixte IV. Pour plus de précisions sur la collégiale de Rostrenen vous pouvez relire l’article publié dans le bulletin n° 88 de janvier 2013.

L’église

 C’est un édifice dont le rôle est de rassembler la communauté chrétienne ; on estime à 33 000 le nombre d’églises en France. Environ 30 % ont été construites avant le 17ème siècle.

Les églises peuvent avoir deux types de propriétaires. Construites avant 1905, elles appartiennent à l’Etat et aux communes.

Construites après la séparation de l’Eglise et de l’Etat, elles sont généralement propriété des associations diocésaines.

En Bretagne, l’église paroissiale se confond souvent avec la commune mais des exceptions demeurent comme à Glomel où on recense trois églises : outre l’église Saint Germain située au bourg, nous trouvons l’église Saint Corentin de Trégornan (paroisse fondée au 5ème siècle) et Saint Michel qui fait partie d’une ancienne trêve de la paroisse de Glomel.

La chapelle

 Dans un grand édifice une chapelle est une subdivision (d’une cathédrale ou d’une basilique, par exemple) qui comprend un autel secondaire souvent dédié à un saint. En Bretagne les chapelles sont la plupart du temps des lieux de culte situés dans des villages ou lieux-dits et où est célébré, une fois par an, le pardon avec procession et tantad.

On peut aussi trouver des chapelles dans des lieux comme un château, chapelle castrale (Trégarantec en Mellionnec), un hôpital (Plouguernével), une communauté  (les Augustines de Gouarec), une école (Campostal), un cimetière (Saint-Jacques à Rostrenen).

 

Joël Le Biavant

 

Les commentaires sont fermés.
[google49b03c5e76cc1d51.html]