« Emiliano Sala était très marial »

FBBP01 - FCN - 20151028 - Coupe de la Ligue - Sala Emiliano

Les supporters du FC Nantes (France) pleurent Emiliano Sala, ancien joueur argentin de leur club, mort dans un accident d'avion en janvier 2019, deux jours après son transfert à Cardiff City (Pays-de-Galles).

Alors que ses obsèques ont eu lieu le 16 février 2019 dans son pays d’origine, une messe en sa mémoire a été célébrée aussi en l’église de Carquefou, située à une douzaine de kilomètres de Nantes, là où se rendait parfois Emiliano. « Sa mort a beaucoup remué les gens ici », a confié le curé qui a rencontré à deux reprises le joueur. « La première fois, c’était à l’église. Il était en train de prier. J’ai appris par des paroissiens qu’il se recueillait avant tous les matchs. Il priait avec beaucoup de ferveur, à genoux devant une très belle statue de la Vierge, Notre-Dame la Blanche. Il était très marial. »

Classé parmi les meilleurs buteurs de Ligue 1, Emiliano Sala « était très estimé car il se battait énormément sur le terrain et donnait le meilleur de lui-même », poursuit le curé, qui explique que l’attaquant avait également l’habitude d’aller se recueillir dans une toute petite chapelle à Gétigné (Loire-Atlantique). « Ce qui est marquant, c’est que c’était quelqu’un d’abordable et qui menait une vie très simple, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce milieu. Il dégageait un mélange de pureté et de candeur. Il avait l’âme au bord des yeux. Quand on regardait ses yeux, on avait l’impression d’avoir accès à son âme. »