Bonne et heureuse année 2018 fondée sur la Pierre vivante !

Abbé Jean-Marc L'HermitteA l’occasion de la période de Noël, nous avons pu visiter les crèches diverses et variées de notre secteur et contempler, en passant, la beauté architecturale des édifices religieux, la richesse de la décoration intérieure ou extérieure.

Nous le savons aussi, l’église n’a pas été construite pour être un lieu vide ou un espace muséographique, elle sert à rassembler la communauté chrétienne, constituée des « pierres vivantes » que nous sommes (selon l’expression de la lettre de Pierre, 1 P 2, 5).

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18-25 janvier) nous rappelle aussi que nous sommes douloureusement divisés. Il nous faut prier pour l’unité, regarder ce qui nous rassemble : le Christ, « Pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu » (1 P2, 4).

Ensuite, il y a une grande diversité d’appartenance au Christ !

Le mois de décembre a vu disparaître plusieurs célébrités • Jean D’Ormesson, Johnny Halliday, François-Régis Hutin. Les médias ont retracé leur parcours de vie singulier.

Leur foi en Dieu (ou leur recherche), leur foi en l’homme ont pu s’exprimer, de différentes manières : ils n’ont pas renié leur foi chrétienne, l’ont questionnée.

Lors des obsèques de Johnny, on a pu ressentir ce sentiment de communion, dans la diversité des croyances. Il s’est passé quelque chose ce jour-là.

Le vicaire général, Mgr de Sinety, a pu dire, lors de son homélie : « Oui, à chacun de vous cette Promesse est renouvelée aujourd’hui : votre vie est précieuse, tellement précieuse. Ensemble, nous sommes invités à cheminer en ce monde, frères et sœurs, en laissant l’amour accomplir en nous le don de nous-mêmes. Chacun d’entre vous est infiniment aimé de Celui qui ne cesse de nous créer et qui nous appelle le jour venu à le contempler face à face. Quelle que soit votre existence, ses doutes, ses hontes, ses renoncements, ses blessures, cet Amour dont Dieu vous aime ne passera jamais. »

Les témoignages de la table ronde lors de la rencontre avec Mgr Moutel, le 2 décembre dernier, à Gouarec, ont dit l’impact de cette foi sur les personnes, transformées. Et l’envie de donner ce que l’on a reçu, auprès des jeunes, auprès des plus fragiles, auprès de tous.

Les pierres vivantes, elles sont là aussi à travers tous ces visages des bénévoles qui viennent donner de leur temps, de leur énergie, leur talent -chacun selon son charisme- pour animer et faire vivre nos communautés chrétiennes.

2018 s’offre à nous !

Le synode, dans nos orientations locales dit l’importance de tisser du lien, de prendre soin les uns des autres, de ne laisser personne de côté. Nous saurons discerner ces appels autour de nous, pour raviver l’esprit de « visitation ».

2018 : une nouvelle année à construire !

Continuons à être proches des blessés de la vie, des isolés, de ceux qui sont sans espérance. Ils sont les pierres vivantes secouées qui attirent notre attention. Fondés sur la pierre angulaire, le Christ, soyons les pierres vivantes rayonnantes, heureuses d’avancer dans la fraternité, la joie de croire, la force de témoigner.

Bonne et heureuse année 2018

Père Jean-Marc

Les commentaires sont fermés.